Demander une démo

Conseils, Ecommerce

TOP 5 des KPI e-commerce à surveiller

Les KPI

Sommaire

KPI e-commerce : les indices de performance qu’il vous faut !

Tous les sites e-commerce ont un point commun assez évident : l’importance de la performance et de la rentabilité du site. Établir des stratégies financières ou encore marketing est une chose, mais savoir utiliser les indicateurs de performance adaptés en est une autre. Et c’est justement là que les KPI démontrent tout leur potentiel !

Voici tout ce qu’il faut savoir sur les KPI e-commerce, les clés d’un site e-commerce unique. Et surtout rentable !

via GIPHY

Définition d’un KPI

KPI est un terme anglais signifiant « Key Performance Indicators », soit des indicateurs clés de performance si nous traduisons. 

Il s’agit d’outils venant analyser les performances d’un site e-commerce sous différents angles : chiffres d’affaires, fidélité des clients, taux de clic, taux d’abandon des paniers, typologie du trafic sur le site … 

Ce qu’il faut retenir, c’est que les KPI permettent de quantifier des données précises. Il est ainsi possible de chiffrer concrètement ce qui va et ce qui ne va pas sur le site, puis d’améliorer les performances de ce dernier. 

Vous l’aurez compris, afin d’optimiser le fonctionnement ainsi que l’attractivité d’un site e-commerce, les KPI se révèlent absolument indispensables. Voici notre TOP 5 des KPI e-commerce qu’il faut suivre de près !

1 – Le taux de conversion

Le taux de conversion. On entend régulièrement parler de ce terme, et pour cause : il s’agit de l’un des KPI les plus essentiels pour tout e-commerce digne de ce nom. Pour le définir, le taux de conversion renvoie au pourcentage de visiteurs qui sont transformés en prospects potentiels sur votre site. 

Il permet d’évaluer la page contenant le meilleur contenu, les ajouts au panier, ou encore le nombre total de pages consultées par visiteur. Pour le calculer, rien de plus simple : il faut diviser le nombre de conversions par le nombre de visites, puis multiplier par 100. Par exemple, pour un site faisant l’objet de 10.000 visites et de 6.000 ventes, le taux de conversion est de 6.000/10.000 x100 = 60%. 

Plus le taux de conversion est élevé, et plus cela signifie que votre site est suffisamment fonctionnel et bien pensé pour convaincre les clients de passer à l’acte d’achat.

via GIPHY

2 – Le ROI des campagnes publicitaires

Autre KPI à surveiller minutieusement : le retour sur investissement (ROI) de vos diverses campagnes publicitaires. Eh oui, faire de la pub ne suffit pas, il faut veiller à ce qu’elle soit réellement utile !

Dans cette logique, ne restez pas sur vos acquis en vous disant que le lancement d’une campagne publicitaire suffira à faire de votre site e-commerce un succès. Loin de là. Le KPI de ROI est justement parfait pour cela. Il permet de mesurer le degré de réussite d’une campagne marketing, suivant les objectifs initialement déterminés (et on parle d’objectifs réalistes). Un tel KPI peut venir vérifier si votre site, après opération marketing, a bien augmenté son nombre de visiteurs quotidiens, ou encore les dépenses moyennes par panier.

3 – Le taux d’abandon de panier

En parlant de panier, outre ce que dépensent vos clients, vous devriez également vous intéresser à leurs abandons de panier. Oui oui. Ce KPI fait partie des outils indispensables aux sites e-commerce, car ils indiquent le pourcentage de visiteurs qui ajoutent un ou plusieurs produits à leur panier, mais finissent par quitter le site sans le valider. Et du coup sans rien acheter

Analyser le taux d’abandon de panier est une véritable habitude à intégrer à votre routine quotidienne. Pour contrer ce qui distrait vos clients, ou encore pour mettre en place un emailing de relance pour les paniers en cours, ce KPI vous offrira dans tous les cas la possibilité de comprendre pourquoi ces paniers ne sont pas validés. Et donc ce qui manque aux clients afin de pouvoir les convaincre.

via GIPHY

4 – Le coût d’acquisition du client

Ce terme peut paraître assez rude, et pourtant, il fait partie des données primordiales des sites e-commerce. Par coût d’acquisition du client, il faut entendre le montant qu’il faut dépenser et investir pour obtenir un nouveau client. Autrement dit, grâce à la détermination de ce coût, il vous sera ensuite plus simple de fixer votre ROI.

Précision utile : effectuez le calcul pour chaque canal de communication et chaque canal marketing, séparément. Vous pourrez ainsi avoir une vision d’ensemble sur les canaux les plus rentables dans lesquels il serait intéressant d’investir davantage, sans oublier ceux qui ne le sont pas et qui devraient de ce fait être mis en veille.

5 – Sans oublier le trafic du site

Enfin, le trafic du site est un facteur tellement essentiel qu’il ne se mentionne même plus. Nombre de pages vues par visite, nombre de visiteurs uniques ou réguliers, sources de trafic, ou encore efficacité du maillage interne : le moindre détail du trafic internet de votre site peut être décortiqué. 

Or, les statistiques de trafic ne doivent jamais être négligées, car elles indiquent tant la popularité du site que sa capacité à optimiser un parcours client complet, de la visite sur le site à l’acte d’achat.

via GIPHY

Vous pourriez être intéressé par

Téléchargez le catalogue des produits Click2Buy

Vous voulez tout savoir sur notre solution et sur la façon dont elle peut stimuler votre activité ? Remplissez ce formulaire et recevez notre catalogue complet de produits.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.